La culture des carottes

Quelques bottes de carottes
Quelques bottes de carottes

PRÉSENTATION

La carotte se présentera sous la même forme dans toute l’Europe.

Elle sera cultivée dans les potagers pour sa racine pivotante charnue, jaune-orangé, à la saveur sucrée.

Son feuillage sera très fin et très découpé, sa racine dégagera un parfum très aromatique.

La carotte sera riche en vitamine A, la carotène, et en vitamine C.


CHOIX DES VARIÉTÉS

Elles seront très nombreuses.

Elles se classeront par date de récolte et donc par méthode de culture.

Primeur, culture précoce, culture de pleine saison destinée à la conservation.

Dans ce nombreux choix, vous aurez des carottes orangées (les plus connues) mais aussi des blanches, des jaunes pâles, et même des violettes.


VOICI QUELQUES VARIÉTÉS

Carottes nantaises améliorées 

Racine lisse, chair sucrée et douce.

Spécialement adaptée aux terrains lourds.

SEMIS Février à juin. RÉCOLTE Août à décembre.

Carottes de Colmar à cœur rouge

Racine longue, très volumineuse et bien colorée. Pour récolte d’été-Automne.

SEMIS Février à Juin. RÉCOLTE Septembre à décembre.

Carottes Touchon

Variété pour semis précoce de fin d’hiver et de printemps. 

Racine rouge demi-longue.

Chair de bonne qualité. Très ferme.

SEMIS Février à juin. RÉCOLTE Juin à novembre.

Carottes longues lisses de Meaux

Racines cylindriques, obtuses et lisses.

Elles possèdent un peu de cœur.

Cette variété demande des terres profondes.


SEMIS

Les carottes apprécieront les sols légers, sableux, ameublis en profondeur et enrichis en humus ancien.

C’est pourquoi évitez d’amender le sol juste avant de les semer.

La solution idéale serait d’amender le sol à l’automne précédant et si la terre est lourde, incorporez-y du sable à cette époque.

Avant de semer, affinez soigneusement la terre avec votre grelinette et supprimez toutes les pierres et autres cailloux.

Si vous ne faites pas ça, vous risquez d’avoir des racines fourchues.

Les carottes se sèmeront dans un sillon d’un centimètre de profondeur.

Semez très clair, puis recouvrez d’une fine couche de terre et plombez avec la tête de votre râteau.

Arrosez et maintenez la terre humide durant les semaines à venir car la carotte peut mettre jusqu’à 3 semaines pour germer.

Lorsque les plants auront atteint une dizaine de centimètres de hauteur, commencez à les éclaircir en éliminant les plants en trop pour ne laisser qu’une carotte tous les 5 centimètres environ.

Vous pourrez effectuer ce dernier en deux fois.

Une première fois sommairement et une seconde fois à 5 centimètres.

Vous pourrez consommer vos premières carottes qui seront fines car elles se consommeront à toutes les tailles.

Toutefois, vous aurez intérêt à semer clair.

Le temps perdu à semer de cette manière sera largement gagné.

Vous n’aurez pas à éclaircir vos différentes raies ou du moins presque pas.

D’autre part, les petites fissures laissées dans le sol par l’éclaircissage facilitera la ponte de la mouche de la carotte.


A SAVOIR ET A APPLIQUER IMPÉRATIVEMENT

Ne jamais semer des carottes par temps pluvieux car ça empêche une bonne germination de la graine.

Par contre, pour faciliter la germination vous pourrez faire subir à vos graines une vernalisation et éventuellement une scarification et un trempage ou humidification.


TRÈS IMPORTANT

Afin d’éviter que vos carottes ne fourchent, ne les semez jamais sur une parcelle de votre jardin où il y eu de la paille par exemple si vous avez enfoui du fumier de cheval qui contient très souvent de la paille. 

Si vous souhaitez récolter des carottes toute l’année, cela est possible.

Pour cela, échelonnez  vos semis en choisissant des variétés adaptées pour chaque période de l’année. 

Il en existe de toutes les formes de 20cm de long à seulement quelques centimètres et de toutes les couleurs (blanc, pourpre, rouge sang, jaune, orange).


Dessin d'un lapin grand amateur de carottes
Le lapin grand amateur de carottes

UNE ASTUCE

Les carottes ont tendance à s’enfoncer profondément.

Leurs collets restent au ras du sol.

Si vous avez une terre lourde, en les arrachant à la main, vous risquez d’arracher uniquement les fanes et les carottes resteraient à ce moment là en terre.

Si vous souhaitez arracher une bonne quantité de carottes, aidez- vous de votre  fourche-bêche en faisant attention de ne pas les blesser.

Par contre s’il ne vous faut que très peu de carottes, le sable serait le bienvenue.

Alors, épandez une petite couche de sable très fine sur votre semis.

Quand vous voudrez arracher une petite quantité de carottes, arrosez copieusement les pieds à arracher et les carottes viendront très facilement.

Le sable facilite leur arrachage car ça leur permet de glisser vers le haut quand vous tirerez sur les fanes.

C’est quelque chose que je pratique systématiquement et ça fonctionne très bien.


A SAVOIR AVANT DE RENTRER VOS CAROTTES EN CAVE OU DANS VOTRE GARAGE

Une fois récoltées, supprimez les fanes de vos carottes à un centimètre du collet et laissez-les ressuyer au sol pendant au moins 24 heures sans les laver.

Elles se conserveront mieux.

Ensuite,  entreposez-les dans des caisses en bois de préférence.

Au fond, mettez une couche de sable,  ensuite une rangée de carottes sur le sable.

Recouvrez cette rangée de sable.

Une autre couche de carottes. Une couche de sable, etc…

Si vous n’avez pas de sable, des journaux feront très bien l’affaire.


PARASITES & MALADIES

La mouche pourra attaquer la carotte comme indiqué précédemment.

Ce petit insecte vole au ras du sol et pond ses œufs dans les petits trous laissés lorsque vous avez éclairci votre semis.

Pour les protéger installez un filet de protection anti-insectes.

Les alliacées (oignons, ail, poireaux et échalotes) repousseront très bien la mouche de la carotte.

Alternez donc les semis de carottes et les raies d’oignons, d’échalotes, d’ails ou de poireaux.

D’autre part, elle pourra être également envahi par le psylle qui est un insecte homoptère piqueur-suceur.


TRÈS IMPORTANT

Évitez de semer d’autres carottes dans le même carré de jardin l’année suivante.

L’idéal serait de ne pas planter de carottes dans ce même carré pendant 4 ans.

2 ans si vous avez un petit jardin.

La rotation des cultures limitera les maladies et ça perturbera les ravageurs.


ASSOCIATIONS

Vous pourrez associer la carotte avec la patience sauvage, le cresson alénois, le salsifis, le poivron, le navet, le haricot, l’endive, la blette, le chou, le pois, la ciboulette, le radis, la tomate, l’épinard, la laitue, l’oignon, l’échalote, le poireaux, l’ail, la coriandre, l’oseille et la sauge officinale.

Vous pourrez également semer des carottes l’année suivante sur l’ancien emplacement des poireaux.

Cultivez près des carottes du fenouil perpétuel car ce  dernier est un répulsif de la mouche.

Par contre éloignez-la de l’aneth, de la betterave, du céleri-branche, du céleri-rave et de la menthe.


  Et pour terminer je vous propose cette vidéo de la chaine YouTube permaculture agroécologie etc…                  


Et cette autre vidéo de la chaine YouTube TRUFFAUT


Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.



Merci à Brigitte (Pestoune) pour son aide à la création de certains sujets.
Merci à Séverine (Sevylivres) pour les corrections de tous les sujets.

Une petite visite sur leur site serait la bienvenue. 
Merci pour elles. 

23 réflexions au sujet de “La culture des carottes”

    • ça les fait fourcher si dans ta terre il y a de la paille non décomposée lors de l’incorporation de fumier par exemple comme expliqué dans mon article. Le paillage peut se faire quand elles sont bien développées. Si tu les pailles avant qu’elles ne sortent tu leur coupe l’oxygène.

      Répondre
  1. « ne jamais semer ses carottes par temps pluvieux » voilà qui est embêtant, moi qui comptais semer ce week-end, quand je vois la fichue météo capricieuse qu’on a en ce moment…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.