Le trèfle arbustif

Le trèfle arbustif est en fait, un sous-arbrisseau qui mérite d’être plus connu, tant sa floraison automnale est magnifique.


présentation

La culture du trèfle arbustif est très facile ainsi que son entretien.

On l’appelle également trèfle en arbre ou bien encore Lespedeza qui est son nom scientifique.

Vous pouvez utiliser le trèfle arbustif en massif, en bordure, en haie, en rocaille, en isolé ou bien encore en bac sur une terrasse ou un balcon.

La plupart des espèces de trèfles arbustifs sont très rustiques puisqu’ils peuvent supporter des températures de -15°.

Il fait partie de la très grande familles des Fabacée et compte 40 espèces environ.

Sa floraison forme de longues grappes dont leurs fleurs ressemblent un peu à celles du pois de senteur.

Sa floraison s’étale du mois d’août au mois d’octobre.


culture

Le trèfle arbustif se cultive soit en pleine terre ou bien en bac ou en pot.

Sa seule exigence est son exposition qui doit être impérativement ensoleillée si vous voulez qu’il soit très florifère.

Sa plantation doit s’effectuer de préférence à la saison printanière hors période de gel.

Le sol doit être riche, humifère et surtout bien drainé.

En ce qui concerne une potée, effectuez un mélange de 2/3 de terreau et d’1/3 de sable.


entretien

TRÈS IMPORTANT

Après sa plantation, si toutefois vous pensez que votre trèfle arbustif est fichu, surtout ne paniquez pas.

Il a du mal à reprendre de suite à la saison printanière.

Son démarrage en règle générale est tardif.

Parfois il faut patienter jusqu’au mois de mai.

Par la suite il va redémarrer comme une plante vivace.

Quand il va commencer à bien s’installer, sa croissance est rapide.

Il est gourmand en apport d’eau très moyennement.

Il se contentera, en pleine terre, d’un arrosage par semaine.

Pour une culture en potée, il lui faut 2 arrosages par semaine.

Pendant les grosses chaleurs, je vous conseille d’augmenter les apports d’eau.

Malgré sa rusticité jusqu’à -15°, les premières années dans les régions les plus froides, il faut le pailler sur une bonne épaisseur pour protéger sa souche.

N’hésitez pas à effectuer cette opération pendant les 3 ou 4 premières saisons hivernales.

La raille du trèfle arbustif doit se faire à la saison printanière pendant le mois de mars.

Si celui-ci n’a pas trop souffert du gel, taillez-le à deux ou trois yeux.

Si vous ne le faites pas, il sera moins joli.

Par contre s’il a gelé dans toutes ses parties aériennes, rabattez-le au ras du sol.

Il repartira quelques semaines plus tard.


parasites & maladies

Le trèfle arbustif ne connait ni parasites, ni maladies.


multiplication

Le trèfle arbustif se multiplie par semis en récupérant des graines à la saison automnale.

Mais je ne vous conseille pas cette méthode car la germination des graines est très longue.

La méthode la plus pratique est le bouturage.

A l’aide d’un outil bien affuté et désinfecté, prélevez des tiges d’une quinzaine de centimètres de long sur des rameaux semi-aoûtés (opération à effectuer pendant la saison estivale).

Ensuite, recoupez-les juste en dessus d’un œil (point d’insertion d’une feuille).

C’est à cet endroit que vont se former les nouvelles racines.

Supprimez tout le feuillage inférieur pour ne garder que deux ou trois feuilles dans la partie supérieure.

Trempez la base de toutes vos boutures dans de l’hormone de bouturage.

Plantez vos boutures individuellement dans des petits pots remplis d’un mélange de tourbe et de sable à parts égales.

Avant de les arroser en pluie fine, tassez le substrat avec vos doigts.

Installez vos boutures au chaud en évitant le soleil direct.

Quand ces dernières sont bien enracinées, repiquez-les une première fois

dans des contenants légèrement plus grands.

Avant de les rempoter une seconde fois, laissez-les forcir un peu de cette manière.

Patientez jusqu’au mois de mai pour les planter définitivement soit en pleine terre ou en potée.


association

Le trèfle arbustif peut s’associer en pleine terre avec le rudbeckia, l’aster, le phormium ou bien encore le physocarpe.

S’il s’agit d’une culture en potée, je vous conseille de l’associer avec des plantes basses comme les petits sédums ou les colchiques.

Le trèfle arbustif peut s’associer en pleine terre avec le rudbeckia, l’aster, le phormium ou bien encore le physocarpe.

S’il s’agit d’une culture en potée, je vous conseille de l’associer avec des plantes basses comme les petits sédums ou les colchiques.

Le trèfle arbustif peut s’associer en pleine terre avec le rudbeckia, l’aster, le phormium ou bien encore le physocarpe.

S’il s’agit d’une culture en potée, je vous conseille de l’associer avec des plantes basses comme les petits sédums ou les colchiques.


Et pour terminer, je vous propose cette vidéo de la chaine YouTube Vegetosphere


Abonnement au site

Inscription sur le site : Vous devez vous inscrire sur le site pour recevoir une alerte par mail à chaque nouvel article mis en ligne.

Abonnement à la lettre mensuelle

D’autre part, vous pouvez également vous abonner à la lettre mensuelle du site.


Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.