Le rosier arbustif

Un rosier arbustif en fleurs
Installez votre rosier sur un emplacement ensoleillé voire à mi-ombre pour les régions très chaudes

PRÉSENTATION

Le rosier arbustif est aussi nommé rosier arbuste.

Il est très robuste et vous donne une très belle floraison remontante ce qui veut dire qu’il fleurit en règle générale en mai/juin et fait la plupart du temps une pause pendant la saison estivale pour reprendre sa floraison à la saison automnale.

Après, tout dépend de la variété que vous avez décidé de cultiver.

Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle.

Sa culture est très facile et son entretien est modéré.

Son besoin en eau est également modéré.

Il peut atteindre 1m50 à 2 mètres de hauteur environ.

Grâce à ses longues tiges vous pouvez faire de magnifiques bouquets.

En l’associant à d’autres arbustes il vous permet d’avoir un très bel effet que ce soit dans votre jardin potager ou bien dans celui d’agrément.


CULTURE

Choisissez-lui un emplacement ensoleillé qui lui est nécessaire afin de stimuler ses boutons floraux, ceci pour les régions qui n’ont pas de soleil brûlant en continu.

Par contre dans les régions chaudes comme par exemple dans le sud de la France je vous conseille de le planter plutôt à mi-ombre afin de lui éviter d’éventuelles brûlures pendant les heures les plus chaudes de la journée.

ATTENTION

Le rosier arbustif craint énormément l’humidité en l’occurrence pendant la saison hivernale.

Évitez également les sols calcaires qu’il n’apprécie pas.

Votre sol doit être bien drainé en hiver et rester frais en période estivale.

Si vous avez une terre trop lourde qui retient un peu trop l’humidité, mélangez votre terre de rebouchage avec 50% de sable environ et prévoyez au fond du trou de plantation soit des graviers grossiers ou des billes d’argile.

TRÈS IMPORTANT

Un rosier arbustif est trop vigoureux pour le cultiver en pot ou en bac.

A racine nue, il doit être obligatoirement planté à la saison automnale voire à la saison hivernale (hors période de gel) qui sont les périodes idéales afin de lui permettre une meilleure reprise avant la saison estivale de l’année suivante.

En conteneur, il peut se planter toute l’année hors période de gel et de très grosses chaleurs.


BON A SAVOIR

Lors de la plantation de votre rosier arbuste, incorporez des peaux de banane au fond de votre trou.

Ça lui apporte les nutriments nécessaires à son bon développement.

Vous pouvez également en congeler pour les ressortir au printemps afin de les déposer aux pieds de vos rosiers arbustes.

Enterrez-les légèrement.

De cette manière les peaux de banane se décomposent lentement pour compléter les apports nutritifs de vos rosiers.


ENTRETIEN

Malgré que le rosier arbustif soit robuste et vigoureux puisqu’il peut résister jusqu’à des températures hivernales de -20°, je vous conseille de les protéger un peu lors de leur première saison hivernale.

Pour cela, faites une butte de 10 à 15 centimètres de telle manière à recouvrir le point de greffe. 

Dès que les gelées ne sont plus à craindre pensez à supprimer la butte afin de permettre à votre rosier arbustif de reprendre son cycle végétatif.

Si vous habitez une région froide vous pouvez ajouter sur votre butte un petit paillage.

Vous pouvez également le couvrir d’un voile d’hivernage que vous supprimez à la saison printanière.

Si vous avez planté votre rosier arbuste au printemps ou en été (Plantation de rosier arbuste en container) les besoins en eau sont plus importants pour une bonne reprise.

Arrosez-le tous les jours pendant les deux premières semaines ce qui lui évitera de souffrir de la sécheresse.

Par la suite l’équivalent d’un arrosoir par semaine suffit.

En saison estivale prévoyez un bon paillage de 30 à 40 centimètres d’épaisseur afin de garder de la fraîcheur au pied de votre rosier arbustif.

Par la même occasion vous évitez la prolifération d’herbes à son pied.

La taille du rosier arbuste n’est pas obligatoire.

Vous devez juste le rafraîchir un peu afin qu’il garde une belle forme.

Quand une branche risque de gâcher l’esthétique de votre rosier n’hésitez surtout pas à couper court.

Par exemple une branche mesurant 1m50 peut être ramené à 30 ou 40 centimètres sans problème.


PARASITES & MALADIES

Les pucerons sont normalement les principaux parasites pour votre rosier arbustif.

Pas de panique.

Il en faut pas mal pour faire mourir un rosier arbuste.

Rappelez-vous qu’il s’agit d’une plante très robuste comme indiqué ci-dessus.

Je vous invite dans un premier à traiter le problème de manière écologique.

Les larves de tenthrèdes (jaune-vert avec des points noirs).

Elles  forment un S quand elles relèvent leurs corps.

Elles peuvent occasionner certains dégâts plus spectaculaires que les pucerons.

Ces larves broutent le feuillage de votre rosier arbustif.

En cas d’invasion très importante, votre rosier peut se retrouver complètement à nu. 

Dans ce cas encore inutile de traiter.

Si vous arrivez à repérer les larves ou bien les feuilles dont il ne reste que la nervure centrale, je vous propose de cueillir les feuilles où se cachent les larves et comme pour les pucerons coupez les branches infestées et brûlez-les.

Ne laissez également aucune branche coupée sur le sol de votre jardin.

La maladie des taches noires.
Elle est certainement la maladie la plus virulente sur les rosiers arbustifs.

Il s’agit d’un champignon qui se développe sur le feuillage lorsque l’atmosphère est chaude et humide,
la plupart du temps en été lorsque la saison est pluvieuse et surtout si vous arrosez votre pelouse par aspersion avec des rosiers arbustes plantés sur cette dernière.

Cela est très favorable à l’apparition de cette maladie.

Ce sont des taches noires qui se forment sur les folioles qui jaunissent puis tombent ensuite.

Ainsi un rosier peut perdre toutes ses feuilles et peut dépérir complètement.

EN PRÉVENTION

Évitez de planter vos rosiers arbustifs trop serrés pour permettre aux  feuilles de sécher très rapidement en cas d’arrosage accidentel du feuillage.

C’est pourquoi je rappelle qu’il faut toujours arroser directement au pied sans toucher le feuillage.

L’oïdium appelé également la maladie du blanc est une maladie qui attaque les rosiers arbustifs très fréquemment.

Il s’agit d’une maladie cryptogamique (Champignon qui se développe en conditions sèches et plutôt chaudes avec une température comprise entre 20 et 25 °C environ).

Une espèce de feutrage blanc se développe sur toutes les parties tendres du rosier (feuilles, jeunes tiges, bourgeons et boutons).

Les jeunes feuilles s’enroulent sur elles-mêmes et les boutons floraux ne peuvent éclore. 

En prévention je vous conseille de pulvériser une décoction de prèle et évitez les plantations trop denses ainsi que les situations trop sèches comme par exemple devant un mur.

Il peut être également contaminé par la verticilliose.

Et pour terminer il peut être victime de la chlorose.

TRÈS IMPORTANT

Arrosez votre rosier arbuste au pied sans mouiller le feuillage pour éviter que les maladies cryptogamiques ne s’installent comme par exemple la rouille, le mildiou ou bien l’oïdium (A cause des brûlures du soleil qui favorisent ces maladies).

Arrosez donc avec un arrosoir sans la pomme ou bien avec un tuyau d’arrosage ou encore avec un goutte à goutte.


MULTIPLICATION

Le rosier arbustif se multiplie par bouturage.

Cette opération doit s’effectuer à partir du mois d’août jusqu’à la saison automnale pour être plantés à la saison printanière suivante.

Pour cela, il faut que vous repériez une belle tige de l’année exempte de toutes traces de maladies donc saine.

Il faut également qu’elle soit bien droite et possédant plusieurs yeux et bourgeons naissants.

Vous devez couper la tête trop tendre de cette tige et ensuite vous devez couper une quinzaine de centimètres en dessous.

Supprimez tout le feuillage de la partie inférieure pour ne garder que 3 ou 4 feuilles dans la partie du haut.

Supprimez également toutes les épines.

Ce sera autant de petites blessures qui permettront la production de racines.

Toutes les boutures ainsi préparées doivent être plantées individuellement dans des godets remplis de tourbe blonde et de sable à parts égales.

Afin d’avoir le maximum de chances de réussite, je vous conseille de faire tremper la base de vos boutures dans de l’eau pendant une dizaine de minutes et ensuite roulez-les dans de la poudre de bouturage.

De cette façon cette dernière collera bien sur vos différentes boutures.

Ensuite enfoncez vos boutures dans chaque godet à 5 centimètres de profondeur en partant de la base de cette dernière.

CONSEIL

Utilisez un crayon pour faire un trou afin d’introduire correctement vos boutures dans chaque godet.

Maintenez le substrat humide à l’aide d’un petit pulvérisateur sans provoquer pour autant l’inondation.

Installez vos godets à l’ombre et à l’abri du vent.

Si vous habitez une région froide, rentrez-les dans une pièce non chauffée, bien ajouré et hors gel.

Une baie vitrée plein sud est à éviter à cause du soleil trop direct.


ASSOCIATIONS

Vous pouvez associer le rosier-arbuste avec le grenadier, le kolkwitzia, le deutzia, le cotonéaster, la mélitte, le boronia, le camassia, le pavot de Californie, le tradescantia bleus foncés, l’abutilon, le lilas commun, le buis, la sauge ornementale, le thym, le buddleia, l’astrance, la lavande, le delphinium, le laurier-rose et l’alchémille.

Le rosier « Blue Eyes » peut avoir le plus bel effet avec le lilas des Indes et le rosier Rugosa peut s’associer avec le berbéris.

Cultivez-le également au pied d’un catalpa.

Vous pouvez aussi associer le rosier avec la mélisse ce qui vous permettra d’éloigner les pucerons.

Le rosier à floraison blanche peut être associé avec la crucianelle et l’acanthe.


Et pour terminer je vous propose cette vidéo de la chaine YouTube imineo.com


Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.

8 réflexions au sujet de “Le rosier arbustif”

  1. bonjour jean claude divet…tous le monde aime les roses et en demande,mais peut en obtiennent .le rosier remontant pour l’ornementation des jardin ce bel arbuste malheureusement massacré qu’il fleurit peut sous les coups de sécateur très peut intelligents c’est ce que j’ai remarquer chez nous .amicalement karim

    Répondre
  2. bonsoir jean claude divet… mais peut en obtienne de fleur sur une mauvaise charpente je veux dire moins pittoresque .les branches du rosier remontant qui fleurie deux fois par an ou le rosier a haut tige vive peut longtemps elle dépérisse ,il y’a donc nécessite de renouveler la charpente pour obtenir du bois vigoureux .quand en voie une carie se déclare sur l’églantier par les eaux pluviales faute d’un oublie de mastique .voila ce n »est que se que je remarque de nos pépiniériste .

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.