La vigne vierge

La vigne vierge est une plante grimpante qui peut vous couvrir très rapidement un espace soit sur un mur ou bien sur un support afin d’avoir de l’ombre pendant la saison estivale.


présentation

La vigne vierge fait partie de la même famille que la vigne c’est à dire des Vitacées.

Sa culture est facile ainsi que son entretien.

Son besoin en eau est moyen.

Sa croissance est rapide.

La vigne vierge est très rustique puisqu’elle peut supporter des températures hivernales de -15/-20°.

A noter qu’il existe une espèce qui est encore plus rustique. Il s’agit de la vigne vierge japonaise qui peut supporter des températures de -30°.

La vigne vierge est essentiellement utilisée en plante d’agrément.


culture

La vigne vierge se plante de préférence à la saison automnale.

Vu le nombre d’espèces existante, son emplacement est variable.

Certaines doivent être cultivées sur un emplacement ensoleillé pendant que d’autres préfèrent les endroits à mi-ombre.

Coté sol, c’est un peu pareil. Cela peut varier d’une espèce à l’autre.

Renseignez-vous auprès de votre jardinerie habituelle.

Installez-lui un support robuste afin qu’elle puisse enrouler ses vrilles dans de bonnes conditions.


entretien

La vigne vierge ne vous demande pas un entretien particulier.

Pendant la première saison estivale suivant sa plantation, arrosez-la régulièrement afin de lui assurer une bonne reprise.

Par la suite, laissez-la vivre sa vie. Les précipitations (pluies) doivent suffire.

Je vous conseille de pincer régulièrement la plante afin de lui donner la possibilité de se ramifier.

La taille de la vigne vierge doit se faire pendant la saison hivernale.

S’il s’agit d’une espèce vigoureuse, taillez assez court.


parasites & maladies

La vigne vierge est résistante aux parasites et aux maladies.


multiplication

La vigne vierge peut se multiplier par bouturage soit en hiver ou bien en automne ou en été.

Pour cela, vous devez prélever des tiges de 10/15 centimètres munies de 3 à 4 bourgeons.

Plantez-les individuellement dans des godets remplis d’un mélange de terreau et de sable à parts égales que vous devez au préalable humidifier.

Laissez un seul bourgeon à l’air libre.

Tassez légèrement au pied de vos boutures et maintenez le substrat légèrement humide.

La plantation définitive doit se faire à la saison printanière suivante pour les boutures réalisées aux saisons hivernales et automnales.

Quand à celles effectuées en été, vous pouvez les mettre en place à la saison automnale.


Et pour terminer, je vous propose cette vidéo de la chaine YouTube newsjardintv


Abonnement au site

Inscription sur le site : Vous devez vous inscrire sur le site pour recevoir une alerte par mail à chaque nouvel article mis en ligne.

Abonnement à la lettre mensuelle

D’autre part, vous pouvez également vous abonner à la lettre mensuelle du site.


Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.