L’airelle rouge

Il s’agit de la cousine de la myrtille qui se développe dans le Jura, les Alpes et dans le Nord de l’Europe, en particulier.


présentation

L’airelle rouge est aussi appelée Airelle du mont Ida, Vigne du mont Ida ou bien encore Vaccinium vitis-idaea qui est son nom scientifique.

Il s’agit d’un arbuste assez bas de 10 à 50 centimètres au maximum de hauteur et de 50 centimètres à un mètre de large.

Elle fait partie de la famille des Éricacées.

Il s’agit d’une plante protégée dans de nombreux départements. Vous ne pouvez donc pas aller dans la nature pour en récupérer de jeunes plants afin de les replanter dans votre jardin.

Sa culture est facile ainsi que son entretien.

Son besoin en eau est moyen.

Elle est très résistante au froid puisque suivant les variétés cultivées, elle supporte des températures hivernales de -25 à -40°.


culture

Vous devez tout d’abord vous procurer des jeunes sujets vendus en conteneurs dans une jardinerie si vous arrivez à trouver une enseigne qui en propose.

L’airelle peut se cultiver soit en pleine terre ou bien en bac

En pleine terre, choisissez-lui un emplacement à mi-ombre ou éventuellement en sous-bois sur un sol acide, assez frais et surtout bien drainé.

Elle a la capacité de se développer sur les sols pauvres.

La période idéale pour la planter se situe à partir de la fin du mois de septembre jusqu’au mois de novembre.

Si toutefois votre sol est plutôt neutre, je vous conseille de l’acidifier avec de la tourbe, de la terre de bruyère et du terreau de feuilles.

Espacez chaque sujet d’une soixantaine de centimètres.

L’airelle est autofertile, mais associer deux variétés différentes permet une meilleure pollinisation.

Si vous la cultivez en bac, plantez-la dans un mélange de terre de jardin et de terre de bruyère.


entretien

Maintenez son pied au frais pendant les périodes chaudes de la saison estivale, surtout la première année afin qu’elle puisse s’installer dans de bonnes conditions.

Paillez les jeunes plants tant que vous pouvez le faire car ces derniers vont vite coloniser l’espace.

Ce sont d’excellents couvres-sols.

Effectuez un apport de compost bien décomposé à la saison printanière.

Arrosez assez régulièrement (sans inondation) les cultures en bac.

La taille de l’airelle doit s’effectuer après la récolte c’est à dire à la saison automnale.

Pour cela, raccourcissez les plus vieux rameaux et supprimez le bois mort.

Si toutefois l’airelle cultivée en bac devient un peu trop envahissante, rabattez-la jusqu’à une trentaine de centimètres.

Cela permet de la rajeunir.


RÉCOLTE ET CONSERVATION

En règle générale, la récolte se fait en deux fois, au mois de juillet et au mois d’octobre.

Vous devez cueillir les baies quand elles sont bien rouges et un peu molles au fur et à mesure de vos besoins.

Vous pouvez utiliser l’airelle rouge en confitures, en gelées, en jus de fruits et séchée.

Elle se congèle très bien.


parasites & maladies

Si vous cultivez l’airelle rouge dans de bonnes conditions, elle sera très résistante aux parasites et aux maladies.

Par contre les oiseaux risquent de s’en régaler.

Si toutefois, vous l’avez plantée sur un sol trop lourd, elle peut être victime d’asphyxie racinaire.

Dans ce cas, il faut alléger le sol avec du terreau ou bien déplacer la plante sur un sol plus léger.


multiplication

L’airelle rouge a tendance à s’étaler d’elle même.

Étant donné qu’elle se développe lentement, vous pouvez la multiplier par semis en semant des fruits de l’espèce botanique dans un mélange de terreau et de sable.

Laissez votre semis à l’extérieur pendant la saison hivernale.

La germination s’effectue à la saison printanière.

Vous pouvez également tenter le marcottage à la saison estivale que vous devez sevrer à la saison hivernale.

Et pour terminer, il est possible de la bouturer avec des tiges semi-aoûtées pendant la saison estivale.


association

L’airelle rouge étant considéré comme un couvre-sol, une quelconque association est inutile.


Et pour terminer, je vous propose cette vidéo de la chaine YouTube Airelles des Frères


Abonnement au site

Inscription sur le site : Vous devez vous inscrire sur le site pour recevoir une alerte par mail à chaque nouvel article mis en ligne.

Abonnement à la lettre mensuelle

D’autre part, vous pouvez également vous abonner à la lettre mensuelle du site.


Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux en utilisant les boutons ci-dessous.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.